Recherche



Une bestiole à l'école

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Quand une petite bestiole vient se poser dans la cour de l'école, les enfants crient et partent en courant. Mais une petite fille un peu plus curieuse que les autres s'attarde. Quelle est donc cette petite bête?

Une amusante petite histoire de curiosité et d'amour pour les insectes.

(Tiré du site de l'auteure.)

Contenu

  • Personnage principal et narratrice, fillette qui s’émerveille devant une bestiole.

    « Moi, j’ai laissé la petite bestiole grimper sur mon doigt. »
     
  • Personnages secondaires, la bestiole qui s’aventure dans la cour d’école, ainsi que Sofia, Hugo, Luca et Emma, des élèves qui découvrent la beauté de la petite bête.

    « Ce matin, une petite bestiole s’est posée dans la cour d’école. »

    « Hugo a dit : "Ses pattes sont délicates!"
    Sofia a dit : "Ses ailes sont belles!"
    Luca a dit : "Ses yeux sont curieux!"
    Emma a dit : "Ses antennes me chatouillent!" »
     
  • Narration poétique rimée à caractère ludique, qui plaira au lectorat visé; thèmes exploités (p. ex., bestiole, cour d'école, curiosité) aptes à lui permettre de faire des liens avec son vécu.

     

Présentation

  • Illustrations dominantes qui s'étalent sur pleine page et parfois double page; scènes créées à l'aide d'aquarelle, de crayon, d'acrylique et de collage de papiers imprimés, soutenant le lectorat dans la compréhension de l'œuvre; caricatures, parfois en gros plan, qui révèlent les émotions des personnages.
  • Mise en page aérée; texte d'une à huit lignes, disposé de façon harmonieuse et équilibrée sur la page; caractères d'écriture généralement noirs sur fond blanc ou coloré; taille de police agrandie adaptée au lectorat visé; quelques éléments graphiques (p. ex., guillemets, points de suspension, points d'exclamation, deux-points) facilitant l'interprétation du texte; dédicaces au début de l'œuvre; liste des autres titres de la même collection sur la quatrième de couverture.
  • Dimensions : 18,5 cm x 18,5 cm; couverture rigide.

Langue

  • Registre de langue courant; emploi prédominant de mots fréquents et familiers (p. ex., matin, école, petite, patte); utilisation de quelques mots nouveaux (p. ex., bestiole, contemplé) permettant au lectorat d’enrichir son vocabulaire.
  • Présence de plusieurs phrases de base, généralement courtes, de phrases transformées et de quelques phrases à construction particulière; emploi d’une variété de types de phrases (p. ex., exclamative, impérative); courtes strophes de vers rimés, qui ajoutent du rythme à la lecture.

    « Hugo a dit : "C’est sale!"
    Sofia a dit : "C’est dangereux!" 
    Luca a dit : "C’est bizarre!"
    Emma a dit : "C’est dégueu!" 
    Moi, j’ai chuchoté :
    "Mais non! Regardez!" 
    Ils se sont tous approchés. »
     
  • Utilisation de procédés stylistiques et poétiques (p. ex., interjection, onomatopée, énumération, structure répétée, rime, rythme) qui enrichissent le texte.

    « Hugo a crié. "Ahhhh!"
    Sofia s’est sauvée. "Hiiii!"
    Luca l’a chassée. "Ouste!"
    Emma a voulu l’écraser. "Clap!" »

    « Un pas, deux pas, trois pas… »
     
  • Prédominance de séquences descriptives précisant le temps et le lieu de l’action, et permettant de s’immiscer dans l’esprit de la fillette; quelques séquences dialoguées qui révèlent les sentiments des personnages.

    « Quand la cloche a sonné, la petite bestiole s’est envolée.
    "Au revoir, petite bestiole!
    Tu vas nous manquer!" »

Pistes d'exploitation

  • Lors d'une randonnée au parc, prendre en photo ou en vidéo les bestioles que découvrent les élèves. Au retour en classe, les inviter à observer les photos ou à visionner la vidéo. Leur proposer de confectionner une bestiole en utilisant du matériel varié (p. ex., carton, plumes, boutons, feutre, pâtes alimentaires, rouleaux de papier hygiénique) et de lui donner un nom. Les inviter à présenter leur bestiole au groupe-classe, puis exposer les créations dans la salle de classe.
  • Demander aux élèves, regroupés en dyades, de classer des bestioles en plastique selon quelques critères de leur choix (p. ex., celles qui volent, celles qui rampent, celles qui marchent). Les inviter à expliquer les catégories établies pour le tri.
  • Inviter les élèves à commenter la réaction des enfants dans l'œuvre, qui trouvent la bestiole sale, dangereuse, bizarre et dégueu. Leur poser les questions suivantes : Quelles bestioles te font peur? Pourquoi? Leur expliquer que certaines bestioles sont très utiles aux humains et à l'environnement (p. ex., les vers de terre mangent les bactéries dans le sol, les abeilles produisent du miel, les coccinelles mangent les pucerons qui détruisent les jardins).

Conseils d'utilisation

  • Rappeler aux élèves l'importance de respecter l'environnement durant la randonnée au parc.
  • Lire aux élèves d'autres oeuvres de la même auteure, telles que Quel fouillis!, Tout un méli-mélo! et C'est chouette, une maman!, dont les fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.
  • Inviter l'auteure à présenter l'œuvre aux élèves ou leur faire écouter la bande-annonce disponible sur le site de l'auteure.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 1re année, Série : Sid, le petit scientifique, Le club des insectes.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle et Jardin d'enfants, Série : Animalphabêtes, Lettre I - Insecte.
  • CFORP. 2011. Minimag, vol. 3, n° 3, Drôles de bestioles, Ottawa.
  • CFORP. 2009. Minimag, vol. 1, n° 3, Merveilles d'été, Ottawa.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca