Recherche



Au secours! Je perds la vue!

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Léo est un champion de l'équipe de volley-ball de l'école Saint-Nicolas. Mais un obstacle de taille se dresse sur sa route : depuis quelque temps, sa vision lui joue des tours. Il a de plus en plus de difficulté à voir au tableau ou à lire un livre. Il s'éloigne de ses amis qui ne s'expliquent pas son attitude. Même les membres de sa famille ne le comprennent plus. Quand un spécialiste lui annonce qu'il est en train de perdre la vue, tout son univers s'écroule… Que deviendra-t-il? Passé le choc initial, le jeune homme fera montre d'un courage impressionnant pour surmonter cette épreuve et trouver une nouvelle façon de vivre.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal, Léo Devault, jeune garçon sportif et populaire qui doit apprendre à vivre en tant que malvoyant.

« Chaque année, les joueurs de cinquième année du volley-ball de niveau élite rêvaient de se rendre en finale. Léo faisait partie d’un groupe finaliste et sa force au jeu lui valait la réputation d’être le meilleur! On l’appréciait non seulement pour ses habiletés sportives, mais aussi pour son caractère enjoué et sa franche camaraderie. » (p. 9)

« Léo voulait sortir du piège dans lequel la vie l’avait plongé. Existait-il vraiment une nouvelle façon de lire? Il avait peine à le croire… Une nouvelle façon de vivre? Existait-il des moyens qu’il ne connaissait pas jusqu’à maintenant, qui l’empêcheraient de sombrer dans le désespoir? Sa soif de vivre était pourtant intacte, seulement les obstacles à affronter lui semblaient énormes, voire insurmontables; il ne connaissait rien de la vie d’un non-voyant ou d’une personne atteinte d’une déficience visuelle importante. » (p. 45)

  • Personnages secondaires, Micheline, éducatrice spécialisée à l’école Saint-Nicolas et confidente de Léo, les parents de Léo, qui souffrent de voir leur fils perdre la vue, Rachel, spécialiste de l’Institut de Nazareth et Louis-Braille, qui apporte de l’aide à Léo, Paul Dagenais, meilleur ami de Léo, qui admire sa détermination, et Défi, le chien-guide de Léo.

« Et… il se laissa aller à raconter son désarroi, ses inquiétudes et les manifestations de son mal. Micheline l’écouta respectueusement. Elle ne l’interrompit pas puisqu’elle sentait qu’un rien pourrait arrêter ses confidences. Elle avait compris sa détresse. » (p. 23)

« Tout comme lui, les parents de Léo étaient désemparés, angoissés! Ils acceptaient avec peine la perte de vision progressive de Léo. » (p. 34)

« Rachel, mandatée par l’Institut Nazareth et Louis-Braille, se déplaçait régulièrement à la maison pour l’outiller, l’aider à fonctionner malgré sa nouvelle condition de malvoyant. » (p. 54)

« - Je laisse la parole à Paul.
- Merci. Bonjour à chacun et chacune d’entre vous. Bonjour à toi… mon grand ami Léo.
Toute la salle se mit à applaudir. Léo frissonna…
"Cher Léo, au nom de tous tes camarades de classe et au nom de tous les élèves de sixième année, je veux te dire que nous sommes heureux de te retrouver ici, parmi nous! […] Grâce à toi, nous nous souviendrons qu’il ne faut jamais s’avouer vaincu. Bravo, Léo, et merci pour ton amitié!" » (p. 81-82)

« Le 30 août, il recommença l’école avec Défi, qui l’accompagnait partout. Le maître et son chien étaient vite devenus inséparables. » (p. 95)

  • Roman psychologique qui inspire le lectorat à surmonter les obstacles qui se trouvent sur son chemin; sujet apte à inciter la réflexion et à susciter la discussion de par les thèmes exploités (p. ex., détresse, solitude, défi, espoir, détermination).
  • Mise en page aérée; texte réparti en 11 courts chapitres titrés et numérotés; présence d’éléments graphiques (p. ex., tirets, guillemets, points de suspension, deux-points, italiques, majuscules, astérisques) facilitant l’interprétation de l’œuvre; utilisation de lettrines pour marquer le début des chapitres; liste des œuvres de l’auteure, dédicace et remerciements précédant le texte; lexique, table des matières et autres titres de la collection à la fin de l’œuvre.

Langue

  • Registre de langue courant dans l'ensemble de l'œuvre; utilisation de mots du registre familier (p. ex., ouais, ben, c'est plate) et de termes moins connus (p. ex., désarroi, prostration, défaillante, abasourdi, myope, presbytie) compréhensibles grâce au contexte et au lexique.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière; utilisation de divers types et formes de phrases (p. ex., déclarative, impérative, exclamative, interrogative, négative, passive) favorisant une lecture expressive.

« - Attends voir, si j'ai bien compris. Tu es en train de me dire que je pourrais recommencer à lire avec cette méthode-là?
- Oui, c'est exactement ce que je suis en train de te dire.
Micheline se réjouissait de constater l'enthousiasme et la curiosité de Léo. Elle sourit silencieusement.
- Ça s'appelle comment, déjà?
- Le braille. Cette méthode porte le nom de celui qui l'a inventée : Louis Braille.
Et l'éducatrice perçut une lueur d'espoir dans ses yeux passablement éteints… Il était sauvé. Elle sentait qu'il se battrait. » (p. 41-42)

« Le lendemain après-midi, en entrant dans le bureau de l'éducatrice, avec fierté Léo sortit la canne blanche de sa poche.
- Regarde, elle se déplie!
- Wow! On dirait la baguette magique d'Harry Potter! réagit Micheline. Allez, montre-moi comment on s'en sert.
- Regarde, tu balaies devant toi, comme ça. Ça te permet de savoir s'il y a des obstacles à éviter.
Et il fit le tour du bureau en repérant tous les obstacles et en les contournant.
- Tu veux voir comment on s'en sert dans un escalier?
- C'est sûr! Allez, viens! » (p. 60-61)

  • Présence de nombreux procédés stylistiques (p. ex., antithèse, comparaison, métaphore, personnification, interjection, énumération) qui enrichissent le texte et agrémentent la lecture.

« Il n'était pas question de myopie ou de presbytie *; l'atteinte était plus grave. » (p. 31)

« Léo avait vécu ces dernières semaines comme un calvaire. » (p. 36)

« Il voulait sortir de cet abîme où ce mauvais coup de sort l'avait enfermé. » (p. 44)

« En effet, tous les sons autour lui parlaient. Eh oui! Autant que les mots, le chant des oiseaux, l'écho du vent et le bruit des moteurs lui PARLAIENT! » (p. 49)

  • Séquences narratives et descriptives précisant le temps, les lieux et les événements, et permettant de s'immiscer dans l'esprit de Léo; séquences dialoguées qui aident à percevoir les sentiments des personnages et à comprendre les relations qui existent entre eux.

« Il lança son roman au bout de ses bras tandis que sa vue s'embrouillait davantage à cause des larmes. Il courut comme un fou en hurlant. Sa course le mena à l'autre bout du lac. Il tomba au sol, face contre terre, et pleura jusqu'à l'épuisement. » (p. 29)

« - Micheline, il faut que tu m'aides!
- Allez, dis-moi. Que puis-je faire pour toi?
- Je veux expliquer à tous les élèves de la sixième année ce qui m'arrive, mais je perds patience. En plus, comment le dire à tout le monde en même temps?
[…]
- Laisse-moi trouver une façon de procéder afin que tu puisses leur expliquer. Je te reviendrai là-dessus.
[…]
- Ce midi, tu mangeras avec moi comme prévu? demanda Léo.
- Bien sûr, nous nous installerons avec le groupe de sixième année. » (p. 62-63)

« Mira était une ville miniature où on avait reproduit des trottoirs, des intersections et des arrêts. On avait disposé des mannequins sur les trottoirs, des obstacles à contourner, du gazon juxtaposé aux routes ou trottoirs; tout avait été pensé en fonction de l'entraînement des chiens et de leurs propriétaires. » (p. 93)

Référents culturels

  • Référence à des villes au Québec (p. ex., Laval, Longueuil, Québec).
  • Référence à l'école Jacques-Ouellette, la seule école québécoise spécialisée en déficience visuelle.
  • Référence à Louis Braille, inventeur français du braille, système d'écriture tactile, à l'usage des personnes aveugles et malvoyantes.

Pistes d'exploitation

  • Proposer aux élèves de préparer un court message en utilisant l'alphabet braille. Leur demander d'échanger leur message avec un ou une autre élève du groupe-classe, puis d'essayer de décoder le message qu'a rédigé leur partenaire.
  • Former des équipes, puis leur assigner quelques chapitres du roman. Leur demander de relever des passages qui montrent le courage et la détermination de Léo (p. ex., Chapitre 4 : « En attendant dans son rang le signal pour entrer dans l'école, Léo prit la décision de se retrousser les manches et de foncer! Il devait s'en sortir… Le braille… Micheline avait parlé de cette méthode inventée par un certain Louis Braille. Oui, il lui fallait apprendre le braille! » (p. 42) Animer une mise en commun pour leur permettre de faire part de leurs trouvailles au groupe-classe.
  • Demander aux élèves, regroupés en dyades, de réaliser un dépliant informatif traitant d'un sujet de leur choix relié à l'histoire de Léo Devault (p. ex., Louis Braille, Fondation MIRA, Institut Nazareth et Louis-Braille, matériel informatique ou jeux pour malvoyants et aveugles). Les inviter à présenter leur dépliant au groupe-classe, puis à l'afficher à la bibliothèque de l'école.
  • Proposer aux élèves, réunis en équipes, d'inventer un jeu auquel on joue les yeux bandés. Demander à chaque équipe d'expliquer les règles de son jeu, puis d'inviter une autre équipe à y jouer. Par la suite, animer une discussion afin de permettre aux participants d'expliquer les difficultés rencontrées lors du jeu.

Conseils d'utilisation

  • Visiter le site de l'Institut Nazareth et Louis-Braille pour accéder à l'alphabet braille, puis le présenter aux élèves.
  • Présenter ou revoir les caractéristiques du dépliant informatif afin d'en faciliter la rédaction.
  • Inciter les élèves à lire une autre œuvre traitant d'un handicap physique, soit Julien et la Torpille, dont la fiche descriptive se trouve dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 4e à 6e année, Série : Justice, moutarde et cornichons, Le respect des personnes handicapées.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 5e à 10e année, Série : Active-toi, Vivre avec une déficience.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 5e à 12e année, Série : Raphaël, citoyen du monde, Le match parfait, MIRA - Ste-Madeleine.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca