Recherche



Un problème de taille

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Romain a un problème de taille : il est petit et chétif. Il voudrait bien que la puberté le rattrape pour se débarrasser de ses intimidateurs et plaire à la belle Magali.

Pour remédier à la situation, il convainc son ami Hector de s'inscrire avec lui dans un nouveau centre d'entraînement proposant une thématique pour le moins inusitée : le C.A.M.E.L.O.T. Lorsqu'il y rencontre le mystérieux Merlin, qui lui offre une solution rapide à sa condition, Romain n'hésite pas une seconde. Mais chaque chose a un prix… et celui qu'il s'apprête à payer est bien plus terrifiant que n'importe quel corridor d'école!

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal, Romain Roy, élève petit et chétif de 9e année, qui est quotidiennement victime d'intimidation à l'école.

« TOUS LES JOURS, C'EST LA MÊME HISTOIRE. ROMAIN A L'IMPRESION D'ÊTRE PRISONNIER D'UNE BOUCLE INFERNALE. IL SOUPIRE : UN NOUVEAU JOUR D'ÉCOLE, UN NOUVEAU JOUR OÙ IL SE RETROUVE ENFERMÉ DANS UN CASIER PAR SIMON CÔTÉ ET SON GROUPE DE TORTIONNAIRES BOUTONNEUX. » (p. 5)

  • Personnages secondaires importants, Hector, meilleur ami de Romain, qui, lui aussi, est victime d'intimidation, Simon Côté et ses complices qui s'amusent à intimider Hector et Romain, Merlin l'enchanteur qui convainc Romain de porter EXCALIBUR, un bracelet magique, Arthur, Léo, Gabriel et Geneviève, propriétaires du centre athlétique, qui s'intéressent au bien-être de Romain, ainsi que Magali, amie de cœur de Simon, et la mère de Romain, toutes deux victimes d'EXCALIBUR.

« Romain aperçoit son meilleur ami Hector, au fond de la classe, qui secoue la tête, découragé.
[…]
- C'était les mêmes? chuchote Hector.
- Oui. Simon Côté et sa gang.
- Il faut qu'on se trouve une façon de se défendre.
Si Romain est susceptible d'être enfermé dans un casier, Hector, lui, se fait traiter de grosse boule de graisse. » (p. 9)

« - Avant toute chose, venez, on va vous peser et mesurer chacune de vos dimensions. Il faut connaître votre poids et vos mensurations de départ pour évaluer vos progrès. Moi, c'est Léo Dulac et je serai votre entraîneur. » (p. 22)

« - J'ai une invention qui pourrait t'aider. […] Ça va révolutionner le monde de l'entraînement.
- Et c'est quoi? Une poudre? Une pilule? Une crème?
- Un bracelet. Je l'ai nommé EXCALIBUR.
[…]
Une fois seul, Romain observe le bracelet. Au pire, ça l'aidera. Ça ne lui nuira pas, c'est certain. Alors pourquoi pas! » (p. 29-31)

« - Je m'appelle Gabriel Gauvin. Je suis un des propriétaires.
[…]
- Ma sœur va te recevoir. Viens, dit Gauvin en indiquant à Romain d'avancer.
Lorsqu'ils entrent dans le bureau, Geneviève et Arthur ont les fesses appuyées sur la table ronde, les bras croisés et l'air sévère.
- Romain, mon garçon, il faut que tu nous dises tout, commence le roi de C.A.M.E.L.O.T. Morgan nous a confié que tu avais parlé de Merlin…
- C'est très important que tu ne nous caches rien pour qu'on puisse t'aider, continue la reine. Merlin invente parfois des dispositifs aux conséquences désastreuses… » (p. 67-69)

« Romain, horrifié, s'est éloigné de quelques pas. Une simple dispute a activé le bracelet!
Une dizaine de minutes plus tard, l'ambulance arrive et Romain y monte avec sa mère, résolu à ce qu'elle soit la dernière victime d'EXCALIBUR. » (p. 76)

« Les doigts de Magali se figent sur l'avant-bras de Romain alors qu'EXCALIBUR produit son effet. Elle tombe vers l'avant, sur la table de la cafétéria, tandis que Romain est parcouru par la décharge d'énergie familière. » (p. 83)

  • Roman d'aventures à saveur fantastique, empreint de mystère et de suspens, qui tiendra le lectorat en haleine du début à la fin; intrigue captivante mettant en scène un adolescent qui se munit d'un bracelet magique afin d'augmenter de taille et de masse; thèmes exploités (p. ex., adolescence, amitié, magie, intimidation, entraînement physique) aptes à permettre au lectorat de créer des liens avec son vécu, tout en l'incitant à réfléchir à d'importantes leçons de vie.
  • Mise en page aérée; texte réparti en 16 courts chapitres numérotés; premier paragraphe de chaque chapitre en majuscules et caractères gras; présence d'éléments graphiques (p. ex., tirets, points de suspension, deux-points, italiques, guillemets, majuscules, parenthèses) facilitant l'interprétation de l'œuvre; liste des titres de la collection à la fin du livre.

Langue

  • Registre de langue courant dans l'ensemble de l'œuvre; emploi de mots moins connus (p. ex., tangue, protocolaire, charismatique), de mots du registre familier (p. ex., ben, gym, t'es, raqué) et de mots empruntés à l'anglais (p. ex., cruiser, look vintage, bungee) compréhensibles grâce au contexte; utilisation de termes médiévaux (p. ex., chevalier, escrimeur, écuyer, héraut, suzerain) permettant au lectorat d'enrichir son vocabulaire.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière; utilisation d'une variété de types et de formes de phrases (p. ex., déclarative, interrogative, exclamative, négative, passive, impersonnelle) favorisant une lecture expressive.

« Il entre dans le C.A.M.E.L.O.T., qui est plus silencieux que les dernières fois. Il n'y a personne au comptoir d'accueil et il ne voit ni Arthur ni Léo.
Un jeune homme se dirige vers lui, vêtu d'une armure de cuir.
- Salut. Je peux t'aider?
- Allo. Je cherche mon entraîneur, Léo Dulac.
- Mon oncle Léo n'est pas là aujourd'hui. Je m'appelle Morgan. Je suis le fils d'Arthur et de Geneviève, et le responsable du combat à l'arme blanche. Tu voudrais essayer?
- Non merci. En fait, je souhaite surtout parler avec Merlin.
- Merlin? L'inventeur? Ça fait longtemps que je l'ai vu ici. Qui t'a dit que tu pourrais le croiser au C.A.M.E.L.O.T.?
Perplexe, Romain décide d'être prudent dans sa réponse. Après tout, il ne doit pas dévoiler qu'il porte un bracelet inventé par Merlin. »
- Je… j'ai entendu ce nom-là l'autre fois et j'étais curieux de savoir si c'était son vrai prénom… et s'il était magicien.
- Ah, tu es comique, toi. Merlin a été renvoyé il y a longtemps. » (p. 50-51)

  • Quelques procédés stylistiques (p. ex., antithèse, énumération, expression imagée, comparaison) qui enrichissent le texte.

« Hector et Romain se lancent un long regard : ce sera bientôt le début de la fin de leur problème de taille. » (p. 16)

« Parfois, le tapis roulant s'arrête et ils doivent effectuer d'autres exercices (plier les genoux, s'accroupir, se propulser dans les airs) qui les épuisent encore plus. » (p. 40)

« - … Il inventait toujours plein de trucs qui mettaient la vie des gens en danger, alors il n'a pas fait long feu au C.A.M.E.L.O.T. » (p. 51)

« - OK, mon gars, si tu as de bonnes raisons d'être muet comme une carpe et discret comme une tombe, je vais essayer de ne pas t'en vouloir. » (p. 62)

  • Séquences descriptives et narratives permettant de s'immiscer dans l'esprit de Romain et précisant le lien entre l'histoire d'Arthur et des chevaliers de la Table ronde et le bracelet magique; séquences dialoguées qui aident à comprendre le fonctionnement d'EXCALIBUR ainsi que les relations qui existent entre les personnages, et injectent des brins d'humour dans le texte.

« - Jai sûrement perdu 20 livres pendant cette course-là. Je pense que si je tordais mon t-shirt, je pourrais me noyer dans ma transpiration. » (p. 41)

« Il est bouleversé. C'est le bracelet qui provoque les accidents, celui de Simon comme celui du prof de français! La preuve est simple : une bille a noirci en même temps qu'ils sont tombés malades. Romain se sent coupable. » (p. 49)

« Depuis qu'il a reçu le bracelet, il a grandi d'au moins 15 centimètres. Ses biceps ont plus que doublé de volume et ses épaules sont maintenant aussi larges qu'un réfrigérateur de petite taille. » (p. 67)

« - C'est ce qui se passe : tu es devenu plus grand et plus costaud en assimilant l'énergie de ceux avec qui tu étais en conflit, dit Geneviève. Merlin m'avait déjà confié qu'il tentait de développer ce genre de technologie. » (p. 70)

« La lame est froide contre sa peau. Elle commence à pénétrer dans la pierre du bracelet, mais elle s'arrête presque immédiatement. Merlin grimace tellement il force pour libérer la puissance d'EXCALIBUR, mais il ne réussit pas à le faire.
- Je ne suis pas assez fort! crache-t-il.
Romain se remémore ce qu'il connaît de l'histoire d'Arthur et des chevaliers de la Table ronde. EXCALIBUR, c'est l'épée qui accompagne Arthur dans ses combats. Et elle était prise dans la pierre, au départ de l'histoire. Mais ce n'est pas la force qui a permis à Arthur de libérer la lame de sa prison, c'est sa pureté. » (p. 88-89)

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves, réunis en équipes, d'effectuer une recherche au sujet de la légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde. Les inviter à présenter leurs trouvailles au groupe-classe, sous la forme d'une présentation multimédia.
  • Animer une discussion au sujet des deux leçons de vie qu'a apprises Romain : « Il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds. » et « Il ne faut jamais accepter un bracelet d'un vieux monsieur louche rencontré dans un vestiaire! » (p. 103) Inviter les élèves à faire part au groupe-classe d'une leçon de vie qui a influencé leur parcours personnel.
  • Suggérer aux élèves, réunis en équipes, de s'imaginer ce qui arriverait si Romain décidait de garder EXCALIBUR, puis de concevoir le schéma narratif d'un roman que l'on intitulerait Un problème de taille, tome 2. Les inviter à présenter leur schéma narratif au groupe-classe.
  • Demander aux élèves, regroupés en dyades, de suggérer un autre titre pour le roman, puis de créer une nouvelle page couverture. Afficher les créations dans la salle de classe.

Conseils d'utilisation

  • Accorder une attention particulière aux sujets délicats dont on traite dans l’œuvre, notamment l'intimidation et le taxage, en mettant l'accent sur des stratégies et des solutions pour y mettre fin.
  • Revoir les caractéristiques du schéma narratif afin d'en faciliter la conception.
  • Noter que la collection Bonzaï propose de courtes histoires destinées aux adolescents et pouvant plaire aux lecteurs réticents.
  • Suggérer aux élèves de lire d'autres romans à saveur fantastique, tels que Les loups de Masham, Un été à Nigelle et Élise et Beethoven, dont les fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 7e à 12e année, Série : On n'est pas que des cobayes, L'armure des chevaliers les protège-t-elle vraiment?
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 9e à 12e année, Dossier thématique : L'intimidation 9e à 12e année, divers épisodes.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 5e à 10e année, Série : Active-toi, Activités physiques.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca