Recherche



Une Charlotte au chocolat

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Le matin où Charlotte découvre qu’elle porte le même nom qu’un dessert, elle comprend le sens de toutes les humeurs qui l’habitent! Un joyeux délire gastronomique s’amorce alors entre une petite gourmande et son papa.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal, Charlotte, fillette espiègle et gourmande qui s’amuse à rêver à des charlottes assorties à ses humeurs; personnage secondaire, le papa de Charlotte, son tendre complice dans le jeu, qui cuisine une charlotte, ainsi que la petite sœur Madeleine, qui vient participer au plaisir.

    « Je mets mes boucles et mes rubans, et je me praline de la tête aux pieds. Je suis une Charlotte au chocolat blanc, délicate et raffinée. »

    « Quand arrive son tour, papa imite la Charlotte millefeuille. »

    « - Des MOI au miel!?! s’exclame Madeleine, ravie. »
     
  • Récit rempli de tendresse et d’imagination dont l’intrigue rafraîchissante, qui débute par la cuisson d’un dessert bien spécial, amène un papa et sa fille à vivre des moments heureux empreints d’une belle sensibilité et d’un plaisir contagieux.

    « Puis, Charlotte et son papa inventent un drôle de jeu qu’ils nomment "Devine-quel-genre-de-charlotte-je-suis". »

    « À s’amuser autant, nos deux marmitons ont bien vite oublié le gâteau. Et lorsque la sonnerie du four résonne, ni papa ni Charlotte ne l’entendent. »
     
  • Séquences descriptives imagées et teintées de poésie qui situent l’action selon le rêve ou la réalité et séquences dialogales qui permettent de comprendre les liens affectueux qui unissent les personnages.

    « Tôt ce matin-là, quand Charlotte se réveille, elle devine tout de suite qu’il se passe quelque chose de spécial. Une bonne odeur sucrée lui chatouille les narines. Pas de doute, papa mitonne un de ses fameux desserts. »

    « Quand je suis triste et inquiète, je suis une Charlotte en mille miettes… »

    « - Et maintenant, à quel genre de charlotte ressembles-tu? demande-t-il sur un ton espiègle.
    - Je suis une Charlotte à la barbe à papa! »

Présentation

  • Illustrations animées pleines pages, tantôt vraisemblables, tantôt fantaisistes, aux couleurs vives remplies de détails cocasses et familiers qui appuient judicieusement le schéma narratif.
  • Caractères d’écriture noirs sur fonds variés dont la taille convient au lectorat visé.
  • Mise en page aérée dont le texte d'une à trois phrases se mêle harmonieusement aux illustrations.
  • Dimensions : 21 cm x 21 cm; couverture souple.

Langue

  • Registre courant enrichi d’expressions familières et de mots colorés qui permet d’apprécier le style dynamique et fantaisiste de l’auteure.

    « Quand je marche à pas feutrés et que je dis "merci" et "s’il vous plaît", je suis une douce Charlotte au chocolat au lait. »

    « Les jours de fête, c’est rigolo. Je suis une Charlotte double chocolat aux frisettes de cacao… »
     
  • Figures de style, dont l’allitération et la comparaison, qui ajoutent du rythme et une sonorité au texte.

    « Au temps des mitaines, des foulards et des joues roses, je suis une charlotte au chocolat chaud dans une tempête de guimauves. »

    « Je fronce les sourcils et je gronde comme le tonnerre. »
     
  • Rimes intégrées dans un souci d’esthétique qui agrémentent la lecture.

    « Pour faire changement, je mets ma jupe écossaise. Fresh cream and caramel, je suis une Charlotte anglaise. »

    « Mais leur Charlotte préférée, c’est la Charlotte renversée… qu’on sert sur le canapé! »
     
  • Champ lexical qui évoque les plaisirs gastronomiques en bonne compagnie.

    « Une MOI au chocolat!?! s’exclame Charlotte, ravie. »

    « - J’ai le même nom qu’un dessert? Comme c’est croustillant! Comme c’est délicieux! Et si j’étais vraiment faite de beurre et de crème? »

    « - Ganache de ganache! dit papa, dépité. Le dessert est complètement ruiné! »

Référents culturels

  • La charlotte et la madeleine sont issues de la gastronomie française.

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à mimer des émotions ou à bouger selon leur humeur en participant au jeu Devine comment je me sens.
  • Faire rédiger une recette farfelue utilisant des ingrédients imaginaires (p. ex., 500 ml de joie) en intégrant le concept des mesures de capacité et illustrer.
  • Relier un livre de recettes de desserts en invitant les élèves à apporter à l’école la recette préférée de chaque famille.
  • Organiser des expériences avec les élèves en utilisant la nourriture (p. ex., gélatine, crème fouettée, huile d’olive) dans le but d’explorer les propriétés de différents liquides et solides.

Conseils d'utilisation

  • En salle de classe ou à la maison, confectionner une charlotte au chocolat en suivant la recette sur la troisième de couverture.
  • Consulter la fiche pédagogique disponible sur le site de l'éditeur.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 6e année, Série : Les marmitons, Une sucrée de belle journée.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 6e année, Série : Bon appétit, divers épisodes.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca