Recherche



Myriam la dévoreuse de livres

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Myriam se découvre un goût vorace pour les livres. Elle se rend régulièrement à la bibliothèque de son quartier pour nourrir son appétit. Un jour, en classe, son enseignante décide de lire l'histoire du Petit Prince et la fillette en perd la tête.

En fin d’ouvrage, on retrouve un volet de référence qui saura plaire aussi aux parents, aux enseignants et aux bibliothécaires, et qui fourmille d’informations reliées au monde du livre.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal, Myriam, élève de troisième année, passionnée de lecture; plusieurs personnages secondaires, Mademoiselle Charlotte, enseignante de Myriam, Madame Perrault, directrice de l’école, le père, la mère et la mamie de Myriam ainsi que les copines de classe.

    « Myriam aime tant les livres qu’elle les dévore. Oui! Elle se nourrit de livres! » (p. 9)

    « Si vous travaillez fort ce matin, chères élèves, après dîner je vous ferai un beau cadeau : un peu de lecture. » (p. 13)
     
  • Conte teinté d’humour et d’imagination comprenant plusieurs jeux de mots et ayant comme sujet le plaisir et les bienfaits de la lecture; œuvre pouvant davantage piquer l’intérêt des filles puisque tous les personnages sont féminins.

    « Les écolières découvrent sous les mots un savant mélange d’amour, d’amitié, de trahison, de courage, de tolérance, de pouvoir, de soumission et surtout, elles s’ouvrent à d’autres modes de vie. » (p. 18)
     
  • Éléments graphiques abondamment utilisés dans l’ensemble du texte (p. ex., caractères gras soulignés, caractères italiques, guillemets); texte pleine page parfois surchargé comprenant quelques illustrations permettant d’établir un lien avec le texte et traduisant les émotions ressenties par les personnages.

    « Mimi choisit les titres qui l’attirent : l’hiver ou le bonhomme Sept-Heures, Heidi, La chèvre de monsieur Seguin, Le secret de Misha, La 42e sœur de Bébert... » (p. 10)

    « Comme il est appétissant », se dit la liseuse enthousiaste. » (p. 14)

    « - Qui es-tu? dit le petit prince. Tu es bien joli…
    - Je suis un renard, dit le renard. » (p. 15)
     
  • Supplément d’information retrouvé en fin d’ouvrage composé d’une bibliographie, d’un glossaire et de schémas précisant les parties d’un livre.

Langue

  • Registre de langue courant dans l’ensemble de l’œuvre; emploi occasionnel d’un vocabulaire plus complexe en lien avec le sujet exploité; variété de types et de formes de phrases permettant au lectorat de se faire une image mentale des événements.

    « Captivée, même ensorcelée par les livres, la voilà bibliophile, bibliomane, bibliofolle!
    À tout moment, elle s’écrie :
    - Ça va être bon! Mmmm! Mmmm! Ça va être bon! J’ai hâte! » (p. 10)

    « Comme le peuple des Tartares d’autrefois qui mangeaient les livres, pensant en assimiler la science, Mimi veut s’approprier la poésie de ce texte. » (p. 14)

    « En les lisant, j’ai le goût d’écrire, moi aussi, et savez-vous ce que j’ai découvert dernièrement? » (p. 19)
     
  • Figures de style (énumération, comparaison) et expressions figurées qui permettent d’apprécier le style imagé de l’auteure.

    « Arrivée à la maison, elle sort les livres de son sac à dos, hume leur odeur, admire leur reliure, caresse leur couverture, puis elle les goûte et les savoure. Plus rien ne l’intéresse autant. » (p. 10)

    « Quand elle n’est pas en classe, elle reste confortablement chez elle, à voyager dans des pays imaginaires. » (p. 10-11)

    « C’est vrai que si vous ne lisez pas, votre esprit va maigrir comme un corps privé d’aliments. » (p. 21)
     
  • Séquences descriptives et dialoguées abondantes décrivant les sentiments des personnages et venant appuyer le message de l’auteure, soit les bienfaits de la lecture.

    « - Ah! Si vous saviez mes amies! J’ai ri comme une folle, en lisant Fifi Brindacier, ajoute Maude. J’ai craqué! C’est fabuleux! Aye! J’ai une idée! Et si on créait un Club de liseuses? » (p. 20)

    « Ne faites pas que collectionner les signets lorsque vous allez au Salon du livre, servez-vous-en! Faites des pauses! Cessez de vous gaver, choisissez vos heures de lecture et rangez vos livres soigneusement afin de pouvoir les retrouver et les relire. » (p. 21) 

Référents culturels

  • Mention de plusieurs œuvres littéraires de la francophonie ontarienne, canadienne et internationale. 

Pistes d'exploitation

  • Lors d’un cercle de lecture, permettre aux élèves de faire part de leur œuvre littéraire préférée afin d’inciter les autres élèves à la lire.
  • Inviter les élèves à commenter, dans leur carnet de lecture ou leur journal personnel, l’énoncé suivant : « Les livres sont de vrais amis qui nous suivent toute la vie. » (Jacques Normand,
    p. 35)
  • Mettre à la disposition des élèves quelques œuvres mentionnées dans le conte et à l’occasion, faire une lecture en collaboration d’une œuvre de leur choix. 

Conseils d'utilisation

  • Se servir de l’œuvre comme référentiel pour découvrir des auteurs francophones et leurs œuvres littéraires, pour savoir comment rédiger une bibliographie et pour apprendre le vocabulaire autour du livre (p. 29-83).
  • Tenir compte du fait que le lectorat pourrait percevoir des stéréotypes à l’égard des filles (p. ex., l’école des Petites filles modèles).


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca