Recherche



Une baleine, une maison et une fleur

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Coin-Coin, Métro et Sherlock essaient de prouver qu’ils sont les plus forts. Mais l’espiègle Joséphine a plus d’un tour dans son sac.

Cette sixième aventure de Coin-Coin et de ses amis démontre finement que la force de l’imagination vaut bien la force des bras!

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal, Coin-Coin, canard naïf et sympathique, qui se croit plus fort que tous les autres; personnages secondaires, joyeux farceurs et amis de Coin-Coin, Sherlock le perroquet et Métro le singe, ainsi que Joséphine, grenouille espiègle qui les épate tous, grâce à son imagination.

    « - De nous tous, c’est moi le plus fort! dit Coin-Coin.
    Et Coin-Coin jette en l’air un caillou. » (p. 6 à 8)

    « - Tout ça, ce n’est rien, intervient Joséphine.
    Puis elle prend un crayon et fait des dessins sur une feuille. » (p. 18 à 20)
     
  • Intrigue simple et amusante, traitant de l’ingéniosité d’une grenouille qui démontre que la force ne relève pas exclusivement de la capacité physique; sujet concret, permettant au lectorat de faire des liens avec son vécu (p. ex., esprit de compétition, force, amitié, ingéniosité).

    « - …Le plus fort, c’est moi!
    Et Sherlock lance en l’air un bâton. » (p. 10 à 12)

    « - Elle est rusée, dit Sherlock. » (p. 24)

Présentation

  • Illustrations dominantes aux couleurs vives, occupant les pleines pages de droite; personnages caricaturés dévoilant les émotions ressenties; présence d’éléments visuels qui facilitent l’interprétation de l’œuvre (p. ex., lignes indiquant le mouvement et révélant les émotions, idéogrammes, pages dessinées par la grenouille).
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc; taille de police appropriée au lectorat visé; pagination sur les pages de gauche seulement, accompagnée d’un petit dessin de Coin-Coin.
  • Mise en page aérée; texte d'une à quatre lignes, disposé sur la page de gauche, partageant harmonieusement l’espace avec les illustrations.
  • Dimensions : 15,9 cm x 15,9 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Registre de langue courant; utilisation prédominante de mots fréquents et familiers (p. ex., matin, tête, baleine, maison, fleur), offrant des repères au lectorat émergent; quelques mots plus complexes (p. ex., intervient, rusée, rivaliser), permettant d’enrichir le vocabulaire du lectorat visé.
  • Emploi de phrases variées qui ajoutent du dynamisme à la lecture, contribuant à la lisibilité de l’œuvre.

    « Ce matin, Coin-Coin se sent en pleine forme… » (p. 6)

    « - Je porte une baleine, une maison et une fleur. C’est moi la plus forte! » (p. 22)

    « - On ne peut pas rivaliser avec elle, soupire Coin-Coin. » (p. 26)
     
  • Présence de structures répétées, qui permettent au lectorat d’anticiper la suite et d’apprécier le style de l’auteur.

    « - Pff! fait Sherlock. Le plus fort, c’est moi! » (p. 10)

    « - Pas du tout, dit Métro. Le plus fort, c’est moi! » (p. 14)
     
  • Courtes séquences descriptives entrecoupées de nombreuses séquences dialoguées, permettant au lectorat de se situer au cœur de l’action.

    « Et Sherlock lance en l’air un bâton.
    - Pas du tout, dit Métro. Le plus fort, c’est moi!
    Et Métro lève une grosse pierre au-dessus de sa tête. » (p. 12 à 16)

    « - Elle est rusée, dit Sherlock.
    - C’est une fille, approuve Métro.
    - On ne peut pas rivaliser avec elle, soupire Coin-Coin. » (p. 24 à 26)

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à traduire le récit sous forme de saynète. Former des équipes et distribuer les rôles (p. ex. narrateur, Coin-Coin, Joséphine, Métro et Sherlock). Inviter chaque équipe à offrir sa prestation devant le groupe-classe.
  • Demander aux élèves de communiquer ce qu’ils savent de la baleine. Animer l’échange en ajoutant des faits intéressants (p. ex., elle est le plus gros mammifère, respire grâce à des poumons et des évents, parcourt de grandes distances).
  • Coin-Coin et ses amis montrent leur force en soulevant des objets de diverses masses. Organiser, avec les élèves, une compétition de lancer du poids à l’extérieur, en se servant de deux objets de poids variés (p. ex., une petite balle, un gros ballon). Mesurer la distance obtenue à l’aide d’une mesure non conventionnelle (p. ex., bout de corde, un pied).
  • Placer divers objets dans un centre (p. ex., une boîte de céréales, un soulier, un dictionnaire, une gomme à effacer). Inviter les élèves à les manipuler afin de pouvoir les comparer (p. ex., les placer en ordre croissant selon leur masse, selon leur grosseur). Permettre aux élèves de communiquer oralement leurs hypothèses et leurs observations.
  • Demander aux élèves de créer un lexique illustré à partir de divers termes de mesure (p. ex., gros : un lion, une maison / petit : une souris, une fourmi / lourd : un éléphant, une grosse boîte / léger : un ballon gonflé, une plume).

Conseils d'utilisation

  • Consulter les courtes biographies de l’auteur et de l’illustrateur aux pages 28 et 29 de l’œuvre.
  • Présenter aux élèves d'autres livres de la série, dont les fiches descriptives sont disponibles dans FousDeLire.
  • Lire aux élèves les renseignements qui se trouvent sur les rabats de couverture : courte description des personnages et survol de la série Les aventures de Coin-Coin.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 1re année, Série : Bouge avec Mimik, Sautemouille la grenouille.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca